Mon Crabe de cœur : donner le goût du livre en mettant en scène une histoire

Bonjour chers lecteurs en herbe,

Ça y est le mois d’Août pointe son nez, certains sont déjà en vacances et d’autres le seront à la fin de la semaine. Je profite donc pour vos souhaiter de très belles vacances!!

Aujourd’hui, nous allons discuter d’une méthode pour aider les enfants à aimer les livres, la lecture et les mots.

En effet, il existe plusieurs petites activités à faire autour des livres pour susciter l’intérêt de nos enfants (jeux de rôle, défi lecture, activités ludiques, etc.). Je vous les présenterais quand les ateliers littéraires seront mis en place à partir du mois de Septembre.

Aujourd’hui nous nous pencherons sur « la mise en scène de l’histoire sous forme de pièce de théâtre » : le but, l’intérêt et comment y parvenir chez vous avec vos enfants.

Je vous en parle  juste après la présentation du livre :

 

Mon Crabe de cœur

de Sandrine et Christiana BENJAMIN
Paru aux Editions Nestor en 2012
Prix : 12,00 €

 

Résumé (4ème de couverture) :

KARA, une MAgnifique princesse crabe de terre part à la recherche de son crabe de coeur.

Au cours de son voyage, elle rencontre différents crabes…

Mon avis

Je vous ai mis le résumé de l’éditeur pour ne pas spolier l’album car si vous ne connaissez pas l’histoire, allez-y sans hésitation!

Une belle histoire qui retrace le parcours d’une princesse qui comme toute les princesses veut avoir le choix d’épouser celui qu’elle aimera et non celui imposé par son père le Roi.

On y apprend quelques espèces de crabes, leurs particularités et leurs habitats : Le crabe CIRIQUE par exemple vit près de la rivière et à une carapace plate, ou encore le crabe des CORAUX qui vit dans la mer et à plusieurs petites tâches faisant penser à des tâches de la rougeole.

Mon crabe de coeur : Kara et le crabe des coraux

Le vocabulaire aussi est riche, ils y apprennent que la voix peut-être grave, enjouée, enrouée ou saccadée. Ce qui est très drôle lors de la mise en scène de la pièce 😆

Les illustrations sont d’Edouard JOUREAU, elles sont également très belles et l’album est à la fois écrit en créole et en français. Il y a un CD à l’intérieur, la version créole est racontée par Benzo!

Mon crabe de coeur : Kara et le crabe Touloulou
Mon crabe de cœur : Kara et le crabe Touloulou

La mise en scène sous forme de pièce de théâtre.

A l’occasion de la fête de fin d’année de ma fille, sa maîtresse a eu l’idée d’adapter cette histoire et d’en faire une pièce de théâtre. Les élèves sont devenus des acteurs !

Le but des activités autour du livre n’est pas « d’apprendre à lire aux enfants, mais d’aimer les livres, faire du livre une source de plaisir, d’imaginaire et d’évolution ».

Et mettre en scène l’histoire est une très bonne méthode pour donner le goût des livres aux enfants et également le goût des mots car pour présenter les personnages et leur donner vie, ils doivent apprendre le vocabulaire. C’est bien simple, ma fille était le crabe des CORAUX qui a une voix enrouée, quand elle répétait à la maison (oui, oui, mademoiselle répétait et me demandait ce que je pensais de sa prestation!) elle chuchotait au départ, puis elle a compris qu’une voix enrouée était une voix plus grave et plus cassée presque maladive. Et pour le coup, à partir de ce moment à chaque répétition, elle se tenait la gorge comme si elle avait mal.

Dans la mesure où ils ont à jouer ces histoires et qu’ils y prennent un plaisir ludique, les enfants doivent « lire » et »relire » l’album, le transposer, l’adapter et en percevoir toutes les significations.

De plus, sachant que la représentation se fait devant leurs parents, les enfants se retrouvent en situation de responsabilité; et c’est parce qu’ils se sentent responsables qu’ils essaient de faire de leur mieux en approfondissant la lecture.

Mais attention, quand je parle de « lecture », il ne s’agit pas ici de décoder les mots. Car ils n’ont pas besoin de savoir lire pour lire les albums, ils découvrent d’abord les images puis le texte avec les adultes.

Pour mon Crabe de cœur, elle a découvert l’album à l’école puis, elle a insisté pour que je lui achète le livre et, avec les illustrations, elle savait à quel moment tourner la page pour suivre seule en écoutant le CD dans la voiture… dans les bouchons… Deux fois en français ! Deux fois en créole ! Puis les chansons.. tous les jours.. depuis pâques jusqu’à maintenant !! LOL

Cette expérience a renforcé son amour pour les histoires et comme elle la connait par cœur, c’est elle qui la raconte à sa petite sœur en lui expliquant les personnages, les mots et le contexte.

Les enfants prennent ainsi l’habitude des livres et de la relation entre le livre et leur imaginaire… j’adore lire parce que j’adore m’évader et imaginer les personnages, les lieux, les objets, etc.

Selon René Diaktine, spécialiste de la petite enfance :

« Dès les premières années de leur vie, les enfants savent que l’écrit veut dire quelque chose. »

« L’enfant commence très tôt à comprendre que ce qui entre dans son oreille à un sens. Simultanément, il commence à comprendre que ce qui est dessiné et écrit dans un lire a un sens ».

N’oublions pas que le travail de décodage, de l’apprentissage de la lecture n’est pas évident pour eux et il est selon moi important que les enfants aient un rapport particulier avec les livres depuis la crèche puis à la maternelle.

En outre, les enfants collaborent également au travail qu’il y a pour réaliser une pièce de théatre : les décors peints à la main, les costumes des crabes, la réalisation des accessoires, les répétitions…

Comment faire à la maison?

C’est très simple !! Vous pouvez vous déguiser, déguiser les enfants et mettre en scène une histoire, un album.

Ou alors vous dessinez des petites figurines représentant les personnages, je l’avais fait pour l’histoire des 3 petits cochons 🐷 puis avec leur aide vous créez les décors (et une activité de plus pour les occuper!! ).

Une fois les décors et les personnages terminés, vous pouvez vous lancer: seul d’abord (une fois, deux fois peut-être trois) puis vous demanderez à vos enfants de jouer un personnage.

C’est vraiment très simple à réaliser et je vous laisse le plaisir de découvrir par vous-même l’effet que ça aura sur vos enfants!!

J’attends vos commentaires 🤗

Publicités

Deux albums pour les aider à grandir : Le Galet Bleu et la Ville de Pluie

J’ai sélectionné pour vous deux albums de Laure et Viva Cuirassier parus aux éditions JASOR car les histoires racontées dans ces livres aident les enfants à grandir en affrontant leurs peurs (Le Galet Bleu) ou en acceptant la différence des autres ou d’être soi-même différent (La Ville de Pluie).

J’ai également eu la chance d’échanger avec Laure Cuirassier et elle m’a expliqué ce qui l’a poussé à prendre sa plume et écrire des histoires à destination de la jeunesse.

 

Le Galet bleu

galet_bleu-1

Année d’édition : 2014
A partir de 2 ans avec les parents 
primé en 2013 pour la seconde édition du concours Livre jeunesse en Caraïbe

Résumé 

De nouveaux voisins viennent d’arriver mais ils ont un Gros Chien Méchant qui aboie, montre ses dents et tire sur sa chaîne quand la petite fille passe devant pour aller à l’école.

Elle a peur, elle ne veut plus aller à l’école. Sa mère l’aidera à dominer cette peur en lui offrant un galet magique : le Galet Bleu.

Mon avis

Ce livre est présenté sous format paysage. Il est destiné à aider les enfants à surmonter leurs peurs.

A lire et relire avec les enfants, il peut également être offert aux lecteurs débutants car les lignes de textes sont peu nombreuses et en gros caractères, de plus il est très bien illustré, les couleurs sont chaudes et rassurantes. L’univers que Viva Cuirassier nous propose à travers ses illustrations est apaisant, l’enfant peut grâce à cela se sentir en confiance et vaincre ses peurs.

galet_bleu-2

Lire cet album invite également les enfants à découvrir la faune et la flore de la Guadeloupe du manguier aux pique-boeufs en passant par le calebassier et la mangouste.

Vous aussi chers parents, vous y trouverez de quoi vous ravir :

  • tout d’abord une bien belle idée pour aider vos enfants à grandir.
  • un vocabulaire riche et imager, facile à expliquer

 

La Ville de Pluie

La Ville de Pluie_ couverture

Année d’édition : 2015
A partir de 2 ans avec les parents

Résumé

Il pleut sans arrêt dans la Ville de Pluie. Et il y a un homme petit, tellement petit qu’il disparaît sous son parapluie ☔️ qui a l’air de se déplacer tout seul et il effraie les autres personnes.

Le Petit Homme est triste 😢, ses amis Chien, Chat et Oiseau décident de l’aider en arrêtant la Pluie!!

Mais vont-ils y parvenir? Petit Homme sera t’il un jour heureux?

Mon avis

Des deux albums, c’est celui que je préfère. Quelle belle histoire à raconter le soir ou lors d’u moment détente aux enfants!! Je ne m’en lasse pas.

Il nous apprend la différence, comment ceux qui ne sont pas comme les autres peuvent être tristes à cause de l’ignorance de ces personnes.

Lors de mon échange avec Laure Cuirassier, elle m’a expliqué que la Ville de Pluie a été écrite comme une ritournelle dans laquelle chacun apporte son grain de sel pour arriver à aider le petit homme.

 

Quelques mots sur Laure et Viva Cuirassier

 

Laure et Viva Cuirassier

Laure et Viva Cuirassier

Laure et Viva Cuirassier sont auteure et illustratrice de ces deux albums. Elles sont très impliquées dans l’accès aux livres des jeunes guadeloupéens et sont membres  de l’association LIV (Lire Imaginer Vivre) pour la promotion de la lecture aux enfants mais aussi et surtout aux adultes car ce sont les parents qui doivent amener leurs enfants à la lecture.

Laure Cuirassier a travaillé à la médiathèque de Sainte-Anne, elle a eu l’occasion par cette expérience de remarquer que la littérature antillaise à destination de la jeunesse ne proposait pas beaucoup de livres. Les enfants avaient du mal à s’approprier l’histoire et à s’identifier aux héros.

C’est la raison pour laquelle elle a souhaité écrire des histoires à destination de la jeunesse guadeloupéenne et antillaise. Elle y parle des fruits, des légumes et des animaux de chez nous. Ces histoires ce sont celles qu’elle racontait à Viva, sa fille de 4 ans quand elles sont rentrées en Guadeloupe et que celle-ci avait un peu de mal à s’adapter.

La Ville de Pluie par exemple est tirée de sa propre expérience en tant qu’albinos sur l’ignorance des personnes face à cette différence.

Viva Cuirassier

Viva Cuirassier, est une artiste plasticienne. Elle vit à Paris

Son choix des couleurs pour illustrer les albums est très travaillé, elle utilise surtout le camaïeu de couleur sur chaque planche avec des couleurs chaudes et rassurantes avec une signification précise par rapport aux textes de sa mère.

Les formes s’apparentent pour les enfants à l’utilisation des gommettes de couleur (selon ma fille), elle était donc ravie de se dire qu’elle pourrait également illustrer une histoire avec ses propres gommettes, ses feutres et ses crayons.

Et en suivant les conseils de Laure, nous avons fait un petit exercice que vous pourrez également faire avec vos enfants « Dessiner son petit homme de la Ville de Pluie ».

La littérature jeunesse pour les aider à grandir ?

 

Les enfants ont-ils besoin des livres pour grandir ?

Oui, mais pas de n’importe lesquels ! Quand les albums n’infantilisent pas les petits lecteurs mais respectent leur rapport au monde, la lecture contribue à leur développement.

Citation de Joëlle Turin qui a exploré une centaine d’albums à travers cinq domaines évocateurs de la vie de l’enfant, ses jeux, ses peurs, ses questions, ses relations avec les autres et ses sentiments.

Grandir, c’est acquérir une autonomie, exercer sa liberté, affirmer sa capacité à penser, agir et désirer, autant qu’à prendre en compte la pensée des autres, sortir de son point de vue et se décentrer. Les histoires supposent à la fois la capacité d’unifier une multiplicité de faits dans une trame, de s’intéresser à des expériences individuelles s’éloignant plus ou moins d’une réalité empirique, de suivre la trajectoire des personnages, de s’imaginer à leurs côtés, de partager leurs points de vue, de participer au déroulement de leurs actions, de leur emboîter le pas, de faire siennes leurs pensées, leurs questions, leur destin et d’éprouver des émotions.

La campagne de Crowdfunding sur Ulule (financement participatif)

28247394 - crowd funding people circle concept

Bonjour chers lecteurs en herbe,

Si vous me suivez sur Facebook, vous savez sûrement que depuis la création de Graines de lecteurs mon but ultime est de proposer des ateliers à la fois ludiques et éducatifs aux enfants en Guadeloupe autour de la lecture, des contes, des romans, etc. pour les aider à mieux appréhender les livres, à aimer la lecture et à y trouver un intérêt car aujourd’hui nous lisons de moins en moins.

A propos du projet :

Grâce à vos encouragements et à votre soutien, mon projet s’est précisé. J’ai rencontré quelques acteurs du monde culturel en Guadeloupe qui seraient d’accord pour animer les ateliers autour de la lecture. Mais pas uniquement !! Eh oui, je serais également en mesure de vous proposer des ateliers afin d’approfondir les STIM (Sciences, Technologie, Ingénierie, Mathématiques) mais attention toujours dans un cadre ludique : les enfants jouent et apprennent en même temps !

La Lecture avec littérature Antillaise et Française (lecture de contes aux enfants, réalisation de pièces de théâtre, création de jeux et autres activités autour du livre) et ce dès le plus jeune age en appréhendant les lettres de l’alphabet, les contes, les petites histoires. En animant des clubs de lecture, …

Les Sciences en réalisant des petites expériences scientifiques (pas dangereuses, je vous rassure) sur des thèmes comme le cycle de l’eau, l’énergie éolienne, les volcans, …

La Technologie et l’Ingénierie pour les plus grands avec la programmation informatique de robots, …

Les Mathématiques avec des outils ludiques comme les briques Légo®

photos ulule.jpg

Apprendre en s’amusant :

Il a été prouvé que les enfants qui ont des loisirs sont généralement en meilleure condition physique et développent de meilleures aptitudes que les autres enfants pour apprendre.

Ce mode d’apprentissage suscite la curiosité des enfants, ils réalisent qu’ils progressent en reconnaissant leur succès.

De plus, les activités récréatives et le jeu présentent de multiples bienfaits pour les enfants :

  • elles encouragent le développement physique et affectif;
  • elles améliorent les habiletés motrices et sociales, la créativité et le développement des fonctions cognitives;
  • elles stimulent l’esprit et l’imagination;
  • elles favorisent également l’estime de soi et la confiance en soi;
  • elles permettent aux enfants d’améliorer des habiletés telles que le partage, la coopération, la prise de décision et la résolution de conflits;
  • elles développent une meilleure compréhension des différences individuelles et culturelles;
  • elles sont généralement associées à de meilleures chances de réussite scolaire et de poursuite d’études supérieures;
  • parce qu’elles réduisent l’ennui chez les jeunes adolescents, elles limitent l’adoption de comportements déviants et elles permettent de réduire la criminalité des jeunes délinquantes et délinquants.

Ulule 2.jpg

 

Des ateliers pour qui?

Les ateliers s’adresseront aux enfants en fonction de :

  • Leur âge : même les bébés auront des ateliers !!
  • leurs thèmes préférés (Halloween, noël, pâques ou les dinosaures, les super-héros, etc.)
  • leurs besoins spécifiques (apprentissage, moment de détente, etc.)
  • leurs origines culturelles (en français, en créole ou en anglais les ateliers seront proposés dans toutes ces langues)

La campagne de financement

 

51349846_m.jpg

Elle sera visible à partir du Jeudi 22 Février sur le site Ulule (le lien vous sera communiquer au lancement de la campagne) et servira à financer :

  • l’achat des ordinateurs, des webcams et des kits pour la programmation des robots
  • L’envoi des contreparties (vos cadeaux pour votre participation !)

 

Financement

Vous pouvez participer à partir de 5 euros.

 

J’espère que vous continuerez à nous soutenir en participant à la campagne et bien sûr n’oubliez pas d’en parler autour de vous. Afin que nos petites graines continuent à pousser.

40365116_ml

 

A très bientôt sur Ulule

 

Angélique

Bonne année 2018 : ma PAL !!

Bonjour à tous,

Je vous souhaite une belle et heureuse année 2018. Que cette année soit pour vous comme de l’or avec la santé !!

92418242_l.jpg

Je vous présente ma PAL (Pile à Lire) de cette année, merci de noter que je ne présenterais pas forcément tous les titres sur le blog, aussi, si vous souhaitez que j’écrive un article sur un livre de la liste vous pouvez me le demander en commentaire.

Au fur et à mesure de mes lectures et des sorties cette liste sera modifiée (les livres lus barrés et j’en rajouterais dans l’année).

Mon objectif de 2018 est de lire au moins un livre par semaine soit 4 par mois. Et vous? Quels sont vos objectifs de lecture pour 2018? Ils peuvent être variés : lire une histoire d’au moins 5-6 minutes tous les soirs avec mes enfants, lire 2 livres par mois ou par année, Etc. Laissez moi vos commentaires, nous pourrons en discuter !!

A la fin de l’article, vous pourrez télécharger gratuitement notre calendrier 2018 !!

Ma PAL 2018 :

  • La Passe-miroir Tome 3 : « La mémoire de Babel » de Christelle Dabos
  • Génération K tome 3 de Marine Carteron
  • CHAMANS Tome 2 de Jean-Pierre Moya
  • Ti-Sweety à la Barbade d’Audrey Jason
  • Illuminae Tome 3 « OBSIDIO » de Jay Kristoff et Amie Kauffman
  • Le complot du Trident de Tristan Koëgel
  • Libération de Patrick Ness
  • Le Gang des Prodiges de Marissa Meyer
  • Les mystères de Larispem Tome 2 et 3 de Lucie Pierrat-Pajot
  • L’empire de sable de Kayla Olson
  • Le siècle Phénix de Thomas Henninot

 

Téléchargez ici notre calendrier 2018

 

 

Mon bullet journal

Titre : Mon bullet avec Bulledop
Auteur : Bulledop
Editeur : Flammarion jeunesse, novembre 2017
Prix DOM: 17,20 euros

IMG-3968

Des conseils pour commencer votre Bullet journal

 

Qui est Bulledop?

Bulledop est tout comme moi une blogueuse parlant de littérature jeunesse mais elle est également une Booktubeuse. Pour ceux qui ne le savent pas, une booktubeuse présente des livres sur sa chaine YouTube.

Bulledop y parle aussi de Bullet Journal!!! (d’où son livre!).

Voici le lien où elle vous parle de son livre : Bulledop vous dit tout sur son bouquin!

Qu’est-ce qu’un Bullet Journal?

Bullet Journal ou Bujo (contraction de Bullet Journal) pour les intimes est un carnet qui permet d’améliorer l’organisation personnelle et/ou professionnelle. C’est une combinaison d’agendas, de To Do List, de journal intime, et c’est vous qui décidez de son contenu, de ses rubriques, etc. car il est hyper personnalisable. C’est un DIY (Do It Yourself !!)

Et comme les vidéos sont plus parlantes, je vous propose de regarder celle-ci sur :Qu’est-ce que le bullet journal?

Pourquoi ai-je choisi de vous présenter ce livre aujourd’hui?

Tout simplement parce que je bujote depuis le mois de Novembre, car j’ai un très TRÈS gros défaut : la procrastination.

Oui!! Je remets tout au lendemain parce que j’ai beaucoup de choses à faire et que j’ai un peu de mal à organiser mon temps et par conséquent je ne fais pas grand chose, résultat :  certains de mes projets prennent du temps à se concrétiser.

Comme je vous l’annonce souvent sur la page Facebook, je souhaite développer des activités et des ateliers autour de la lecture, il me fallait donc un outil fiable et transportable pour noter mes objectifs, la manière dont je dois m’y prendre pour les atteindre, les tâches à remplir pour y arriver, les échéances que je me fixe et toutes les autres informations importantes personnelles (les trackers pour les petites maladies des enfants, mes progrès au sport, …) et professionnelles (noms des personnes que je rencontre, partenariat ou fournisseurs, etc.)

Je suis une fan de papeterie, de stylos, et j’adore écrire donc j’ai cherché sur le net un support pouvant regrouper toutes ces fonctions mais comme il n’en existe pas de tout fait alors j’ai trouvé des sites où certaines bujoteuses parlaient de leur propre expérience avec ce journal… j’ai tout de suite été conquise mais il me fallait plus ! Et comme on ne se refait pas : j’adore les livres et les librairies (je ne vous l’avais pas encore dit?) forcément il m’en fallait un sur ce concept et comment en débuter un, le présenter et mettre en page mon propre bujo.

Le livre de Bulledop répond à toutes ces questions avec des illustrations, des exemples, une petite touche d’humour parfois et surtout le plus important un carnet vierge pour commencer son bujo! Oui, Oui ça a été l’argument décisif pour faire mon choix !!

  • Elle y explique comment faire les pages pour s’organiser au quotidien (construire un calendrier annuel, réaliser un agenda semainier)

 

 

  • Des Dailies pour savoir comment organiser sa journée :

IMG-3973 (1)

  • Elle donne des conseils pour décorer et embellir son bujo :

IMG-3974 (1)

  • des exemples de trackers (ici la liste des livres lus, ça me parle !!) :

IMG-3975 (1)

Mon Bullet Journal

J’ai donc commencé mon bujo au mois de Novembre sur le carnet vierge de Bulledop, mais je me suis vite aperçue que ce support ne me convenait pas, en effet, les pages se suivent et même si les collections permettent de retrouver une info dans une autre page du cahier, j’avais besoin que toutes les infos soient classées ensemble. J’ai don opté pour un bujo sur Filofax que l’on appelle BUJOFAX.

Quelques photos pour vous présenter mon bujofax :

  • J’utilise un planner vert que j’ai un peu décorer avec des stickers et des washis, j’utilise des intercalaires pour séparer les différentes sections (c’est pour cela que j’utilise ce support plutôt qu’un carnet) :
  • Pour décorer mes pages, j’utilise des stickers à colorier (je suis une bille en dessin !) mais le coloriage j’aime bien et ça aide à faire passer le temps lors des réunions (hi hi hi)

IMG-3977

  • Je me fixe un objectif au mois puis des objectifs pour les 4 semaines et trois tâches pour y parvenir avec une matrice des tâches importantes à réaliser (selon la méthode du M3 Journal!) :

InkedIMG-3978_LI.jpg

Puis je répartis les tâches en fonction des jours de la semaine :

InkedIMG-3979_LI.jpg

  • Et enfin mes collections :

 

Voilà, pour m’organiser j’ai complètement personnalisé mon bullet journal en complilant plusieurs méthodes d’organisation dont celle du M3 journal.

 

Et vous connaissez-vous le bullet Journal? qu’en pensez-vous?

 

Bientôt Noël !!

Bonjour à tous,

Êtes-vous dans la même situation que moi? Ma fille de 4 ans regarde les catalogues de jouets et entoure ses choix afin de les coller sur sa liste au Père Noël! Elle l’attend avec impatience… Mais le Père Noël ne donne des cadeaux qu’aux enfants sages, aurait-elle oublié cette information importante? Car je peux vous le dire, elle fait des bêtises! Comme dirait Pénélope : « Des bêtises plus grosse que moi! »

J’ai trouvé une solution pour lui rappeler que pendant le mois de novembre et celui de décembre, le Père Noël ne passera que si elle respecte les règles de vie de la maison avec une lettre personnalisée du Père Noël !!

ENVOYEZ UNE LETTRE DU PÈRE NOËL A MON ENFANT !!

Attendez !!

Le Père Noël a besoin de votre aide : Votre enfant et ses amis sont appelés par les petits lutins. L’horloge magique a été volée et sans elle, le Père-Noël ne pourra pas livrer tous les cadeaux à temps. Pourront-ils sauver Noël et faire vivre à des milliers d’enfants la magie de Noël ?

JE VEUX AIDER LE PÈRE NOËL A RETROUVER L’HORLOGE !!

En bonus, pour l’achat d’une lettre ou d’un livre le cahier d’activité « Mon aventure de Noël » : des puzzles, jeux des 7 erreurs, labyrinthe et coloriage !!

 

La vanité de Compère Citronnier

De Kristelle APATOUT
Chez Jasor, Mars 2013
Prix 9,50€

citronnier

Une bonne leçon de moral

Résumé

Compère Citronnier est le plus bel arbre, ses fruits, les citrons sont  gros et juteux ! Les autres arbres le jalousent et tous les animaux veulent goûter à ses fruits.

Seulement à force de flatterie, il devînt un arbre vaniteux et méchant. Les animaux décidèrent de lui donner une bonne leçon.

Découvre avec ce conte comment le Citronnier est devenu l’arbre chétif que l’on connait de nos jours.

Mon avis

Je suis heureuse de pouvoir vous faire découvrir ou redécouvrir la littérature Antillaise pour la jeunesse.

L’histoire de compère Citronnier déborde d’imagination, en la lisant, je me suis de nouveau retrouvée en colonie de vacances lors des veillées nocturnes quand les animateurs nous contaient des histoires! Yé CRIC… Parfois elles faisaient peur mais souvent nous devions trouver et retenir la morale . . . Yé crac. . .

Je vous propose de rencontrer Kristelle Apatout, l’auteure grâce à cette petite interview :

Interview de l’auteur

GDL : Pouvez-vous vous présenter? (Nom, Prénom, travail, quelques mots sur votre vie privée (enfants,…))

KA : Je m’appelle Kristelle Apatout. Je suis née le 26 octobre à Meaux en Seine et Marne, j’ai vécu là-bas jusqu’à l’âge de 7 ans. J’ai deux sœurs, une petite et une grande. Elles sont toutes les deux professeur.

Je suis mariée et mère de trois enfants (Une fille et deux garçons) âgés de 2 ans, 4 ans et 13 ans. Je vis à Sainte-Anne. Je suis éducatrice de jeunes enfants. J’ai travaillé de nombreuses années en crèche en tant qu’éducatrice puis directrice. Actuellement, je suis éducatrice de jeunes enfants indépendante. Je réalise des missions dans les structures d’accueil de la petite enfance, du soutien à la parentalité avec les particuliers par le biais des CCAS et des associations de service à la personne…

Qu’est-ce qui vous à amener à écrire des livres pour enfants? Et pourquoi avoir choisi ce public?

Enfant, mes parents me racontaient beaucoup d’histoires pour m’aider à m’endormir. Ma mère me lisait les contes classiques : comme le petit Chaperon rouge, Blanche Neige, La Belle au bois dormant… De temps en temps, mon père aussi, me racontait des histoires créoles. Il s’agissait des contes créoles traditionnels de compère Lapin, compère Zamba etc. J’aimais beaucoup ces moments.

A 12-13 ans, mes loisirs favoris étaient la lecture et le dessin. Nous habitions à cette époque, à la campagne, nos parents travaillaient. Pendant les vacances, lorsqu’on ne sortait pas en famille (visites aux cousins, grands-parents, plages, courses), c’est à la maison qu’on s’occupait. Au collège, je me suis rendue compte que mes rédactions plaisaient. J’ai été encouragée par mes professeurs de français.

Plus tard, j’ai tenu un blog de textes divers : politique, société, famille, culture… Il m’a amené progressivement à écrire sur la Nature, et, pour les enfants.

De plus, en tant qu’éducatrice, je ne trouvais pas dans les librairies des histoires satisfaisantes, qui mettaient en valeur notre patrimoine. Je voulais des contes qui parlent de notre environnement, des textes qui décrivent les richesses de notre faune et flore. Je voulais vraiment faire découvrir et apprécier la Guadeloupe, la Caraïbe.

D’où vous est venue l’idée de l’histoire de Compère Citronnier?

Je ne sais pas comment viennent les idées. C’est souvent en observant l’environnement qu’une pensée en amène une autre.

Cette histoire fait partie d’une forme de collection de contes dans lesquels je m’interroge sur les raisons des particularités des êtres vivants.

Pour « La vanité de compère citronnier », j’ai voulu faire un conte mettant en valeur nos arbres parce qu’ils sont tous magnifiques. On ne fait pas attention à eux car ils font justement partie du paysage. Ils sont pour nous « communs » J’ai imaginé un flamboyant extravagant, un campêche rustre, un figuier maudit lugubre et un citronnier qui était autrefois vaniteux car il était le plus beau. L’enfant grâce aux histoires pourra porter un autre regard sur ces arbres et chercher à les découvrir. « L’animisme » qui caractérise sa pensée facilite encore cela.

Et pourquoi avoir décidé de la faire publier?

Mes proches ont aimé cette histoire, ils m’ont conseillé de la proposer aux éditeurs.

Pouvez-vous nous expliquer les étapes par lesquelles vous êtes passée pour aboutir à cette publication?

J’ai seulement écrit le texte. Je l’ai adressé aux éditions Jasor. Il a été soumis au comité de lecture puis retenu. Un contrat d’édition a été signé avec les éditions Jasor. Nous avons ensuite procédé à des corrections. Certaines parties ont dues être complètement réécrites. Les éditions Jasor ont ensuite trouvé un illustrateur. On m’a soumis les dessins. Puis le livre est sorti. La procédure a duré environ deux ans car il a été difficile de trouver l’illustrateur adéquat.

Intervenez-vous dans des écoles ou des associations pour parler ou raconter cette histoire?

Oui, l’association « Ka, Contes et Comptines » a été créé en août 2016. Nous nous déplaçons dans les écoles pour raconter cette histoire et bien d’autres aux enfants. 11 petits spectacles ont déjà été proposés en écoles, médiathèque, centre culturel, OMCS. Je dis spectacle car il s’agit d’animations autour du livre. Les histoires sont entrecoupées de chansonnettes. Je suis accompagnée d’un joueur de tambour et d’une danseuse de gwo ka. C’est un partenariat avec l’association culturelle « Lakou véranda » (musique et danse traditionnelle)

Ayant l’imagination un peu fertile, j’ai voulu proposé un concept nouveau. Je propose aux établissements, de créer un conte en adéquation avec leur projet. Les histoires racontées sont inédites. C’est ainsi que les histoires suivantes sont nées :

Pourquoi le racoon porte un masque

Pourquoi mange-t-on des ignames à Noël

La légende du poisson armé

Pourquoi le chant du coq fait le soleil se lever etc…

Quelles sont vos projets pour l’avenir en tant qu’auteure? Avez-vous d’autres livres en cours de rédaction?

J’ai beaucoup de projets. Grâce à l’association « Ka, contes et comptines » je continue à écrire et à lire des histoires aux enfants. Le grand projet 2017-2018 est de publier un livre CD en collaboration avec un artiste peintre guadeloupéen. J’espère pouvoir le mener à bout !

Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon activité à bientôt !