Le Prix unique du livre

Bonjour à tous,

Un petit article qui ne parle pas d’un livre lu mais du « prix unique du livre ».

Selon les premiers résultats du sondage se trouvant à cette page : À propos, pour certains d’entre vous, le prix du livre est l’un des critères vous poussant à l’achat dans une structure ou une autre.

J’ai donc décidé de vous informer sur une loi promulguée le 10 Août 1981 sur le « prix unique du livre », encore appelée « Loi Lang » (ministre de la Culture de l’époque).

Avant la Loi Lang, les professionnels de la vente de livres au détail (librairies, magasins spécialisés, supermarchés, etc.) étaient libres de fixer le prix de vente au public. Ce qui signifie que d’une structure à l’autre, le prix d’un même livre pouvait être différent.

Qu’est-ce que la loi Lang?

le-prix-unique-du-livre-librairies-passion-angersSource de l’image : htpp://www.librairies-passion-angers.com/prix-unique-du-livre/

C’est une loi fixant le prix unique du livre. Ce prix est fixé par les éditeurs ou par l’importateur et imposé à tous les points de vente. Donc que l’on achète un livre en supermarché, librairie, etc. il aura le même prix.

Ceci afin de limiter la concurrence sur le prix de vente au public du livre, de protéger la filière et de développer la lecture.

Quelques exceptions !

Il y a toutefois quelques exceptions à noter :

  • les détaillants peuvent appliquer une remise de 5% sur le prix éditeurs. En général cette pratique est utilisée pour fidéliser les clients ou lors d’opérations spéciales.
  • Cette loi ne s’applique pas aux « livres édités depuis plus de deux ans et dont le dernier approvisionnement remonte à plus de six mois » autrement dit, les livres épuisés chez l’éditeur. Dans ce cas, le détaillant peut solder l’ouvrage et fixer lui-même le prix.

Qu’en est-il des DOM?

Bonne question! L’article 10 de la loi Lang décrit les applications pour les départements d’outre-mer et un décret du 05/01/1983 autorisait les préfets de chaque département à fixer un pourcentage de majoration sur le prix éditeur des livres de l’ordre de 1,17 à 1,22%, ceci afin de permettre aux détaillants de répercuter sur les prix de vente les coûts liés aux transports et autres taxes (qui sont à leur charge).

Par la suite, plusieurs modifications ont été apporté aux arrêtés préfectoraux car les taux de majoration étaient trop important et que le gouvernement souhaitait aligner les prix des livres sur ceux de Métropole.

Finalement en 2005, une instruction ministérielle aux préfets des départements d’Outre-mer fixe à compter du 1er Février 2006 un coefficient de 1,15 pour tous les départements.

Encore une exception !!

Les livres scolaires sont aux mêmes prix que ceux de la Métropole, il n’y a pas de coefficient de majoration.

Eh oui, il est inutile d’acheter les livres scolaires pendant vos vacances en France hexagonale. Vous aurez des kilos en plus dans vos valises, ils vous reviendront donc à plus cher…

Autres aspects de la loi à noter

  1. Il est également important de savoir que la loi exige que le prix doit apparaître clairement et être imprimé sur la couverture extérieure du livre.
  2. Quels sont les ouvrages répondant à cette loi : les dictionnaires, encyclopédies, livres d’images (avec ou sans texte, guides culturels et touristiques, livres scolaires, catalogues d’exposition artistiques contenant une partie rédactionnelle suffisante pour permettre de conférer à l’ensemble le caractère d’une oeuvre intellectuelle, méthodes de musiques, …
  3. Quels sont les ouvrages ne répondant pas à cette loi : les almanachs, annuaires, catalogues, albums à colorier, …

En conclusion, la loi sur le prix unique vise à protéger certains détaillants (comme les libraires) qui souffraient de la concurrence des structures plus importantes.

Et en Guadeloupe, comme en Martinique, un taux de majoration est répercuté sur le prix des livres toujours dans le même esprit, c’est-à-dire, aider les détaillants qui doivent payer des frais liés au transport.

J’espère avoir répondu à toutes vos questions sur le sujet. Mais n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

Sources :
Publicités

2 réflexions sur “Le Prix unique du livre

  1. 15% de plus est un frein à l’achat. Les livres qui arrivent en container ne devraient pas avoir ce surcoût. Surtout si on compare avec la métropole, où les envois qui sont, presque, gratuits (l’envoi gratuit est interdit depuis 2014). Pour info, le distributeur touche environ 40% du prix du livre.
    Autre particularité : les tarifs postaux avantageux pour les envois de livres à l’étranger, hors DOM-COM bien sûr :
    https://www.laposte.fr/entreprise/produits-et-services/livres-et-brochure

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s