Et mes yeux se sont fermés

De Patrick BARD
Edition: SYROS, Août 2016
Prix France : 14,95€, Pris DOM : 17,19€

A partir de 14 ans

Et mes yeux se sont fermés (couverture).jpg

Patrick Bard raconte ici l’histoire de Maëlle, adolescente partie en Syrie rejoindre « le paradis sur terre » afin de combler ses idéaux.

Il est très difficile d’écrire sur des sujets aussi sensibles que le terrorisme surtout pour un jeune public. Ici, Patrick Bard, le fait avec brio. Il commence à écrire ce livre peu de temps après les attentats de Charlie Hebdo et écrit les dernières pages après ceux de Novembre 2015 à Paris.

Résumé

Les personnages de ce roman sont totalement fictifs, nés de l’imagination de l’écrivain. Pourtant, Et mes yeux se sont fermés raconte la réalité de Maëlle (qui a choisit de s’appeler Ayat) , celle de ses proches, amis et professeurs sous forme de témoignage. Chaque personnage de ce livre a une façon différente de réagir face aux changements survenus en l’espace de trois mois chez l’adolescente :

  • La famille (la mère) qui ne sait ou n’a pas voulu voir :

Je sais que j’aurais dû être plus attentive. Je n’ai rien vu venir. Ou je n’ai pas voulu voir, ce qui est pire. Quand elle a commencé à changer. Parce que, de toute façon, l’adolescence, ce n’est rien d’autre que ça : changer.

  • Les amis qui la jugent et l’écartent :

Maëlle n’intervenait plus en classe. Ses notes se sont complètement effrondrées. Elle n’a pas daigné réapparaître à la gym. Pas une seule fois. Les autres perdaient les matchs à cause de ses absences et ils lui en voulaient, je pense. La classe a fini par abandonner Maëlle dans son coin. Même Souad, sur laquelle – et pour cause – elle avait jeté son dévolu, ne lui adressait que rarement la parole, alors que cinquante centimètres à peine les séparaient l’une de l’autre.

  • Les professeurs qui devant le manque de respect préfèrent sévir  plutôt que de dialoguer :

On peut dialoguer, argumenter, mais on ne peut se laisser rabaisser par un élève devant les autres, fût-il le plus brillant d’entre tous. C’est une question d’autorité. A partir de ce moment là, je n’ai plus cherché à discuter.

Toutes ces situations isolent alors Maëlle qui est de plus en plus sollicitée par la communauté musulmane (ses sœurs comme elle les appelle) rencontrée sur Facebook. Elle y rencontre également son futur mari qui joue en rôle déterminant dans sa décision de s’en aller. Elle se laisse totalement embrigadée et perd également son libre arbitre pour se fondre dans la masse des nouveaux convertis.

C’est alors que de plus en plus, l’envie de partir en Syrie afin d’y apporter son « aide » devient une évidence. Mais une fois là-bas, les choses ne sont plus pareilles.

Mon avis

Pour tout vous avouez, je n’avais pas vraiment envie de lire ce roman au départ car tous les jours à la télévision : les journaux, les magazines parlent de Daech, de terrorisme, etc. Je voulais d’autres choses: d’évasion, d’imaginaire dans mes lectures.

Mais l’aspect par lequel Patrick Bard nous présente l’embrigadement de Maëlle est captivant. J’ai lu ce roman très rapidement car je ne pouvais m’en détacher. En effet, tout au long du livre, je me suis posée cette question « comment fait-elle pour croire à toutes ces histoires sans chercher à comprendre ou à voir la vérité ailleurs? »

La réponse est pourtant simple, dans ce mode d’embrigadement surtout pour les adolescents, il n’y a pas de place pour la réflexion par soi-même. Maëlle se convertit très vite à cette religion et adopte tous les comportements d’une « bonne musulmane » selon Daech et ce malgré les conseils de sa mère, de sa sœur et même de Souad, musulmane elle-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s