Archives de tags | humour

Le jour où j’ai raté le bus

De Jean-Luc LUCIANI
Chez Rageot, Février 2016
128 pages, Prix DOM : 7,48€

Le jour où j'ai raté le bus.jpeg

Un roman parlant du handicap et recommandé par les enseignants

Dès 8 ans

 

Résumé

Benjamin n’est pas un garçon comme les autres. Pour la voisine d’en face, il est handicapé; Pour une adolescente, il est débile et pour le directeur de son école c’est un enfant extraordinaire.

Il adore respecter les horaires car si on ne les respecte pas :

Le monde ne tourne pas bien et les gens se retrouvent la tête dans le mauvais sens

Seulement voilà, un jour le réveil de ses parents ne sonne pas et les horaires ne sont plus du tout respectés : sa mère est en retard et ne peut pas déposer son petit frère à l’école, et Benjamin rate le bus qui l’emmène tous les jours dans l’établissement qu’il fréquente.

Aïe ! Aïe ! Aïe ! C’est une catastrophe, le monde ne va plus tourner dans le bon sens d’autant plus que sous les conseils malveillants d’une adolescente il prend un autre bus qui le dépose dans une autre ville (pour lui c’est un autre pays et même le bout du monde !!). Mais cette situation qui au départ est très angoissante pour Benjamin devient très vite un jeu où il s’amuse avec les personnes qu’il rencontre et cherche à découvrir de nouvelles sensations..

J’ai des étoiles pleins la tête. J’ai des images, des odeurs, des bruits, des sensations qui m’étaient inconnues jusqu’ici. Comme si j’avais réussi à aller au bout de mon monde seul, par mes propres moyens, sans l’aide de personne. J’ai un immense goût de liberté posé sur la langue et je prends soin de garder la bouche fermée pour le retenir. Je ne veux pas le laisser partir. C’est un goût tout nouveau pour moi et je peux vous dire qu’il est très spécial, ce goût là. Je l’aime.

A vous de découvrir si Benjamin rentra chez lui ou non? 😉😉

Mon avis

C’est un livre que je classe directement dans  » les livres qui donnent envie de lire ». Idéal si vous parents, vous souhaitez initier vos enfants à la lecture d’un roman. Il éveil la curiosité! Je l’ai lu avec grand plaisir car j’y ai retrouvé de l’humour, du voyage, de l’amour familial et bien d’autres choses. Benjamin aime le goût de la liberté et moi j’ai adoré lire son histoire !! Les personnages sont amusants et tellement bien décrits que je croyais les connaître.

Pour les enseignants qui hésitent encore où qui recherchent un livre pour leur classe, celui-ci est tout trouvé car il parle de l’autisme sans même que ce mot n’y soit présent, il parle de tolérance, il parle d’autonomie et de la capacité à se dépasser. Benjamin est considéré par les personnes dites normales comme un débile et pourtant c’est lui qui s’amuse, c’est lui qui vit !!

A vous de jouer! Vous trouverez la fiche pédagogique ICI.

J’ai vraiment un gros coup de cœur pour ce roman. Cette version est une ré-édition, la première version a été éditée chez Rageot en Septembre 2006 pour les enfants de 10 ans et plus.

Vous trouverez un petit mot sur l’auteur dans la fiche pédagogique.

Ma note sur 5 : ❤❤❤❤❤

Manuel d’un garçon invisible

De Hélène Vignal
Chez Rouergue, Septembre 2016
Prix DOM : 9,78€

CVT_Manuel-dun-garcon-invisible_8546.jpg

A partir de 9 ans

Comment trouver sa place dans sa famille quand on a 11 ans !

 

Résumé

Vivien est un petit garçon de 11 ans, très discret. Trop discret! Surtout dans une famille aussi nombreuse, à tel point qu’il a l’impression de devenir parfois invisible. Ses cousines l’oublient sur la plage, sa mère le cherche alors qu’il se trouve juste sous son nez, à la boulangerie la vendeuse saute son tour alors qu’il fait la queue…

Des situations drôles, dont il ne peut tirer qu’une seule conclusion : il a le don d’invisibilité mais n’arrive pas encore à le contrôler ! Alors il décide (comme un scientifique) de noter dans un registre toutes ses « expériences de disparition » et leurs résultats :

Expérience de la broche :

Âge : 10 ans 3/4

Truc qui s’est passé : la broche que j’ai mise dans les mains de ma mère, le jour de son anniversaire, est restée tout emballée sur le buffet pendant deux semaines.

Résultat : quand on est invisible, on peut contaminer des objets qui deviennent invisibles à leur tour.

Il voudrait se faire aider mais ne peut dévoiler son don à n’importe qui. Puis un soir, dans sa chambre il fait une rencontre qui va tout changer.

Mon avis

L’auteure traite avec humour et adaptée au jeune public les questions que peuvent se poser les pré-adolescents qui cherchent leur identité et surtout une place dans leur famille.

Au début du récit, l’ambiguïté laisse à penser à un récit fantastique mais le lecteur comprend très vite que ce jeune garçon est trop discret et qu’on ne lui porte pas suffisamment d’attention.

Un petit plus

Une lecture musicale d’un extrait à la librairie Gilbert de Poitiers

Note sur 5 : ♥♥♥

 

Les sciences naturelles de Tatsu Nagata – LE MOUSTIQUE

De : Tatsu Nagata
Editeur : Seuil Jeunesse, Septembre 2016
Prix DOM : 11,39 €

Le Moustique.jpg

Une façon ludique de parler de science !

A partir de 3 ans

L’épidémie de Zika est terminée en Guadeloupe et Martinique mais ce documentaire est un excellent support pour aider vos enfants à comprendre le mode de vie des moustiques (reproduction, transmission des maladies, …) et cela de façon ludique.

Quelques mots sur l’auteur et l’illustrateur : Tatsu Nagata !

Tatsu Nagata est un pseudonyme. Le professeur vit au Japon sur l’île de Yaku. C’est un scientifique très sérieux. La preuve, il est « expert mondial des mutations du métabolisme chez les batraciens »et membre du Tokyo Scientific Institute.

« Je vis au Japon sur la petite île de Yaku. j’ai décidé de mettre tout mon enthousiasme au service des sciences naturelles pour faire aimer la nature aux tout-petits et leur donner envie de la protéger ».

tatsuphilosophie.jpg

Et c’est ce qu’il fait depuis plusieurs années, dans les albums de la collection « Les sciences naturelles de Tatsu Nagata » aux Editions du Seuil Jeunesse.

Visiter son blog ici : http://tatsunagata.blogspot.fr/

Résumé

Cette nuit, le professeur Tatsu Nagata est prêt pour l’observation d’un des insectes les moins aimé aux Antilles : Le Moustique. Après une rapide présentation morphologique, il nous explique son lieu d’habitation, son mode de reproduction, la raison pour laquelle il nous pique et surtout qu’il peut transmettre des maladies. En bref, malgré son amour pour la nature et sa terrible envie de la préserver le professeur conclu comme ceci :

Le moustique conclusion.jpg

 

Je pense que nous sommes tous d’accord avec lui 🙂 🙂 🙂

Mon avis

Je vous le dis : je vais m’acheter toute la collection des « sciences naturelles du Professeur Tatsu Nagata », ces documentaires expliquent de façon simple et drôle le mode de vie de certains animaux et insectes aux enfants. Un gros plus, il y a également des livres d’activités !!

Ici, on Aime ♥♥♥♥

Dans la même collection :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petit vert protège l’environnement de Cocodou les trois chênes

De Louise Olga
Editeur : Editions Mélibée, Avril 2014
Prix DOM : 10,93 €

Petit vert (couverture).jpg

Un livre militant pour la protection de l’environnement

Résumé

Antoine, dit Petit Vert, est un élève de CM2 de la classe unique de Cocodou les trois chênes. Avec l’aide de ses trois amis, il cherche et trouve des solutions afin de protéger l’environnement de son petit village tout en y développant une activité dite verte!

Ce roman est composé de 5 histoires ayant pour vocation de sensibiliser les enfants à la nécessité de protéger notre planète. Les titres :

♦ Petit Vert sauve la rivère de Cocodou les Trois Chênes

Dans cette histoire, Antoine et ses amis s’aperçoivent que la rivière de leur village est polluée par des détritus. Ils se réunissent alors tous les jours des vacances afin d’enlever les broussailles et les détritus à la surface de l’eau.

Mais ce n’est pas suffisant, l’eau est propre en apparence mais les poissons y meurent! Comment vont réagir les enfants face à ce nouveau problème?

♦ Les deux veilles dames de Cocodou Les Trois Chênes retrouvent la santé grâce à Petit Vert et ses amis.

Les habitants de Cocodou sont très fiers de Madame Pichegrue et Madame Biscotte, qui même à plus de quatre vingts ans sont encore très alertes. Mais un jour, les deux veilles dames tombent malades, elles se plaignent de maux de tête, de rougeurs sur les bras, de diarrhées et d’une fatigue générale.

Petit Vert, toujours passionné par l’environnement cherche une cause à ces maladies et avec l’aide de ses amis, il mène l’enquête auprès des deux dames. Ils s’aperçoivent alors que l’environnement de leurs maison n’est pas sain !

Mais à cet âge, il est difficile de faire entendre raison aux personnes âgées 😦 ils devront trouver une autre solution pour leur venir en aide !

♦ Les ânes de Petit Vert et la culture bio à Cocodou les Trois Chênes

L’usine de textile de Virelesvieux où les papas des 4 amis faisaient la maintenance des métiers à tisser vient de fermer. Une solution s’impose alors aux habitants de Cocodou, quitter le village afin de trouver du travail dans une grande ville.

Antoine, dit Petit Vert, ne l’entend pas de cette oreille. Avec ses amis, il doit convaincre ses parents et développer une culture et un élevage biologiques. Comment vont t-ils s’y prendre?

♦ Les touristes envahissent Cocodou les Trois Chênes

Fort du succès de l’agriculture biologique, Cocodou est envahie par des touristes pas toujours respectueux de la nature.

Petit Vert propose alors au Maire de développer un label Touriste éco-responsable !

♦ Petit Vert milite pour les énergies renouvelables

Madame Papillon, l’institutrice du village propose aux enfants de faire un exposé sur les sources d’énergie (quelles sont les différentes sources d’énergie, quelles sont celles qui sont polluantes et non polluantes, comment diminuer le gaz carbonique émis dans l’atmosphère et quelles sont les applications de l’énergie solaire).

Au début, un peu septique, les enfants ne savent pas par où comment cet exposé. Puis au fur et à mesure de leur recherche, ce sujet finit par les passionner à un tel point qu’ils décident de développer l’énergie solaire dans leur village!!

Mon avis

Ce roman composé de petites histoires est vraiment idéal pour faire prendre conscience aux enfants de la nécessité de protéger l’environnement.

Je pense tout de même qu’il est nécessaire de l’étudier dans un cadre pédagogique (à l’école) ou du moins encadré par un adulte. Et également de bien travailler et rechercher la signification des termes employés dans les histoires, car selon moi, les solutions proposées par Petits Vert et ses amis,des enfants de 10 ans à certains problèmes du village ne sont pas à la portée d’enfants de cet âge.

Les histoires sont ludiques, humoristiques et fraîches. Elles sont faciles à lire même si un glossaire à la fin de livre aurait été un plus.

 Pour en savoir plus : http://www.editions-melibee.com/resultats-de-recherche/9782362524240-petit-vert-protege-l-environnement-de-cocodou-les-trois-chenes/

Gouniche

De Delphine Durand
Edition du Rouergue, Octobre 2016
Prix DOM : 17,25€

 

gouniche-couverture

A partir de 5 ans

A la fois un album hilarant et une BD bien illustrée pour les enfants

Et pour ponctuer cette phrase, vous pouvez visualiser le teaser de Gouniche ICI.

Gouniche n’est pas un mou ! Il aime les oiseaux et déteste les mouches. Il a beaucoup d’amis : un chien, une fleur dont il est amoureux, une roche et un mou ..bizarre, n’est-ce-pas?

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cet album : les jeux de mots sont fabuleux et les illustrations aussi. Les enfants pourront y découvrir la vie de Gouniche, ce qu’il aime faire ou ne pas faire, son caractère, ses aspirations, …

Gouniche planche 1.jpg

 

Trognon le petit dragon à l’école de la Chair de Trouille

D’Eugène Santangelo
Baliverne Édition, 2009
Prix DOM : 8,63€

À partir de 7 ans

Trognon_Cover_only.indd

RÉSUMÉ

Trognon est un petit dragon de sept ans, c’est pour lui la rentrée à l’Ecole de la Chair de Trouille située dans le Bois d’où On Revient Pas.

Pendant cette rentrée, Trognon rencontre ses camarades de classe : Jean Boulet le fantôme, Minette Bandelette la momie ou encore Igor Globule le vampire. Au fur et à mesure de la journée et de leur emploi de temps, ils vont découvriront leurs professeurs et leurs spécialités : Mme Lucie Trouille par exemple experte en stratégies et tactiques horrifiques et embuscades réussies,.. .

Tout cela dans le but de suivre une formation afin de devenir un monstre digne de ce nom!!

MON AVIS

En lisant ce roman j’ai retrouvé un savant mélange d’Harry Potter et de Montres et Compagnie, il est très drôle et les illustrations faites par l’auteur lui-même ponctuent bien les descriptions.

J’ai vraiment beaucoup aimé et je le conseille à tous ceux qui sont fans d’histoires drôles.

 

 

Comment se débarrasser d’un vampire avec du ketchup, des gousses d’ail et un peu d’imagination.

De Jean-Marcel ERRE
Edition : Rageot Pop, Janvier 2016
Prix France : 11,90 €, Prix DOM : 13,69€

Dès 7ans

Comment se débarrasser d'un vampire (couverture).jpeg

Avec ce roman, J-M Erre signe son premier écrit pour la jeunesse. Toujours avec une touche d’humour dans ses romans, cet auteur gagne a être connu. Comment se débarrasser d’un vampire est drôle, imaginatif et plaira aux garçons (même si la petite Zazie a une piètre opinion d’eux) comme aux filles.

Résumé

Zazie, une petite fille pleine de peps reçoit de sa grand-mère un journal intime pour Noël, elle décide de lui confier ses secrets et d’y noter toutes ses aventures (même si ce journal est un garçon).

Elle déborde d’imagination et d’espièglerie (un peu égocentrique aussi), ses lectures nocturnes car interdites par ses parents alimentent son esprit déluré.

« Depuis une semaine, tous les soirs, quand les lumières sont éteintes quand mes parents m’ont fait le dernier bisou et qu’ils sont partis ronfler devant la télévision, j’allume ma lampe de poche et j’ouvre Dracula.

Je fais une grotte avec ma couette et mes trois coussins, j’installe mon doudou pingouin à côté de moi, puis on se met à lire… Et Dracula lu dans le noir et le silence de ma chambre, je te garantis que ça fiche la trouille »

C’est donc dans ce contexte et tout naturellement qu’elle imagine le remplaçant de sa maîtresse comme un vampire suceur de sang. Elle élabore alors plusieurs plans à l’aide de ses amies pour le débusquer et le mettre hors d’état de nuire. D’où le ketchup, les gousses d’ail et un peu (moi je dirais BEAUCOUP) d’imagination.

Mon avis

Le livre est vraiment très bien écrit et se lit facilement. Bien adapté à la tranche d’âge visée (les 7-11 ans), de plus la collaboration avec Clémence LALLEMAND, illustratrice, permet d’aérer le livre et ponctue les situations drôles (description des personnages, mise en image des scènes, …).

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et parfois même je riais franchement (d’ailleurs, je l’ai donné à mon neveu de 7 ans qui tenait absolument à le lire et je compléterais cet article par son avis).

Je le conseille à tous les petits débordants d’imagination car la fin est surprenante : Zazie a t-elle raison? Son maître est-il vraiment un vampire? (mais chut!! Il ne faut pas le dire à mon neveu).

Ce roman permettra également aux parents de se rendre compte du rôle de la lecture (et/ou des écrans) dans l’imaginaire des enfants et pourquoi il est important d’adapter le contenu des médias à leur âge.